Maxime Leduc signe cet article.

"Les inoculants peuvent rendre la fermentation de l’ensilage plus efficace, préservant ainsi davantage de nutriments et de matière sèche, tout en améliorant parfois les performances des animaux. Certains inoculants sont également conçus pour améliorer spécifiquement la stabilité aérobique des ensilages. Ceci est crucial, car une grande partie de la matière sèche perdue dans un silo résulte de la détérioration aérobique pendant le stockage et l’alimentation."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Jean-François Lemay signe cet article.

"Tout est cher! Cette phrase, on l’entend souvent depuis quelques temps. Les producteurs cherchent à sauver des sous un peu partout, que ce soit dans l’engrais, les semences, les aliments, etc…"

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Caroline Matteau signe cet article.

"Avec un début de saison hâtif, l’heure a sonné pour la première coupe dans plusieurs régions du Québec. Le MAPAQ nous rapportait au 22 mai qu’en Montérégie, c’est 72 degrés-jours de plus que la moyenne des années 1981 à 2010 qui ont été enregistrés. Cela aura comme effet de précipiter les stades de maturité des plantes fourragères ainsi que des céréales d’automne."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Roselyne Gobeil signe cet article.

"Ceux qui me connaissent bien ne seront pas étonnés du sujet que j’ai choisi de traiter aujourd’hui puisqu’il me me tient particulièrement à cœur! Et quel bon moment pour en jaser alors que le MAPAQ a rendu public ses toutes nouvelles grilles de fertilisation ce printemps."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Christian Duchesneau signe cet article.

"Il m’arrive d’être appelé par un producteur agricole pour évaluer un semis d’un champ de luzerne ou d’une prairie qui n’a pas bien fonctionné ou qui est clairsemé. L’échec d’un semis peut s’expliquer par de nombreuses raisons, dont certaines sont plus faciles à déchiffrer que d’autres."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Maxime Leduc signe cet article.

"Le début de la mise au pâturage des animaux est un sujet récurrent pour les éleveurs chaque année. La gestion efficace du pâturage est cruciale : il est recommandé de commencer la paissance lorsque la hauteur de l’herbe atteint entre 15 et 35 cm, selon les espèces, et de quitter le pâturage lorsque l’herbe est réduite à environ 10 cm."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Brigitte Lapierre signe cet article.

"Le 8 mars dernier, plusieurs régions du Québec n’étaient plus sous couvert de neige. Par exemple, en Estrie à cette date, un beau soleil avec une température de 14 oC se pointait, ça sentait déjà le printemps! Et puis deux jours après, la couverture blanche est revenue et on a pu ressortir les motoneiges qui n’ont d’ailleurs pas servi beaucoup cet hiver!"

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Sylvain Chabat signe cet article.

"Les sols se réchauffent jour après jour, il est donc bientôt temps d’entrer dans les champs pour commencer les semis de vos prairies. Cette période est cruciale pour assurer une bonne implantation de votre culture, car elle permettra aux espèces présentes de se développer dans de bonnes conditions pour faire leur place la première année puis, subsister durant les suivantes. Voici trois points importants à prendre en compte pour optimiser vos opérations de semis."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Christian Duchesneau et Jean-François Lemay signent cet article.

"La saison n’est pas terminée et heureusement, les prévisions météo annoncent du temps chaud et sec, ce qui ne s’est pas vu depuis juin! Il n’est donc pas trop tard pour récolter des fourrages de qualité mais voici ce que deux de nos experts avaient à dire sur la saison 2023."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Brigitte Lapierre, directrice des ventes pour l'Ouest du Québec chez DLF Canada, signe cet article.

"Une des questions qui est souvent posée ces derniers jours est que faire avec ces plantes fourragères qui n’ont jamais été ramassées et qui sont beaucoup trop matures maintenant. Devrait-on forcer et les enlever?  "

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Maxime Leduc, consultant, signe cet article.

"L’ensilage de maïs tient une place primordiale dans l’alimentation des troupeaux laitiers, ce qui confère à chaque étape, depuis la croissance des cultures jusqu’à leur introduction dans les mangeoires, une importance capitale. La saison de récolte approche à grands pas et afin de mieux vous préparer, voici 7 points à considérer pour bien s’y préparer."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Syvain Chabat, gestionnaire de compte chez Pedigrain, signe cet article.

"Lorsque les conditions hydriques sont optimales, une implantation précoce de la luzerne durant l’été favorisera son développement. En effet, de bonnes conditions vont permettre à la plante d’avoir une levée rapide et homogène, un enracinement profond ainsi qu’un stockage en sucre optimal dans sa racine pivot."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Jean-François Lemay, expert spécialisé en production laitière, signe cet article.

"Les semis de plantes fourragères d’été (environ de la mi-juillet jusqu’au 20 août) peuvent être une alternative intéressante aux semis de printemps… mais il faut absolument que la pluie et l’humidité du sol soient au rendez-vous."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Christian Duchesneau, expert spécialisé en plantes fourragères et gazon, signe cet article.

"Les semis de plantes fourragères d’été (environ de la mi-juillet jusqu’au 20 août) peuvent être une alternative intéressante aux semis de printemps… mais il faut absolument que la pluie et l’humidité du sol soient au rendez-vous."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Maxime Leduc, consultant, signe cet article.

"Le semis de plantes fourragères est une pratique agricole essentielle qui peut être réalisée à deux moments clés de l’année. Le premier est au printemps, lorsque le sol est humide et que les risques de sécheresse sont faibles. Cette approche favorise un bon établissement des plantes fourragères, comme la luzerne, garantissant ainsi leur survie hivernale. Le second moment est en fin de saison, en août, pour éviter les risques de sécheresse du mois de juillet. Cette méthode permet une implantation des prairies avec une compétition moindre des mauvaises herbes. Cependant, pour assurer le succès de ces semis, il est crucial de respecter certains éléments clés.."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Roselyne Gobeil, directrice de territoire chez Semican, signe cet article.

"Les semis des plantes fourragères sont au ralenti depuis deux ans dû à l’inventaire sur les fermes. Malgré tout, plusieurs prairies ont été semées ce printemps et l’heure est au suivi de ces implantations."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Jean-François Lemay, expert spécialisé en production laitière chez Sollio Agriculture, signe cet article.

"En moyenne c’est bien, mais comme je m’amuse souvent à le dire « une main dans le poêle et une main dans le frigo, en principe si je fais la moyenne je devrais être bien ». C’est un peu ce qui se passe cette année du côté de la première fauche 2023. Les moyennes, c’est rarement représentatif !"

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Syvain Chabat, gestionnaire de compte chez Pedigrain, signe cet article.

"La fenaison représente un dilemme important pour les éleveurs. Les différentes étapes depuis la récolte jusqu’à la conservation doivent être parfaitement maîtrisées afin de limiter les pertes tout en optimisant les vitesses de séchage et la qualité des foins qui seront donnés au bétail."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Brigitte Lapierre, directrice des ventes pour l'Ouest du Québec chez DLF Canada, signe cet article.

"*Le temps des semis est fini et il me reste quelques sacs de semences de fourragères, ouverts ou non. Je suis déjà dans les arrosages pour le maïs et j’oublie un peu ces sacs.  Seront-ils bons pour le printemps suivant? J’espère bien que oui et le printemps revenu, je décide de les semer. Puis-je m’attendre à obtenir d’aussi bons résultats qu’avec des nouvelles semences apportées par mon semencier?"

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Roselyne Gobeil, directrice de territoire chez Semican, signe cet article.

"Plusieurs régions du Québec ont commencé les foins, alors que d’autres attendent un peu de chaleur et/ou de précipitations. Chose certaine, c’est qu’après les foins, vient le temps de fertiliser pour optimiser les rendements de deuxième coupe. Pas de temps à perdre! Avec le prix des engrais minéraux actuel, la popularité des engrais organiques n’a jamais été aussi grande, mais est-ce bien ce qui convient pour vos champs?"

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Sylvain Chabat, gestionnaire de compte chez Pedigrain, signe cet article.

"Même si cette année la première coupe arrive déjà à grands pas, une bonne pratique pourrait vous permettre d’optimiser la qualité de vos fourrages dans le futur : le déprimage."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Brigitte Lapierre, directrice des ventes pour l'ouest du Canada chez DFL Canada, signe cet article.

" Nous connaissons des conditions printanières un peu embêtantes cette année. Plusieurs avis de gel au sol ont été annoncés et des gels ont sévi, tandis que durant le jour, nous atteignons des 20°C. 
Pour nous les humains, il est facile de s’ajuster; nous ajoutons un kangourou ou nous l’enlevons et nous devenons ainsi confortables. 
Par contre, la luzerne ne peut pas en faire autant."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Christian Duchesneau, expert spécialisé en plantes fourragères et gazon chez Synagri, signe cet article.

" J’espère que vous savez que la fertilisation est tout aussi importante pour les fourrages que pour les grandes cultures afin de maximiser la productivité. Si vous ne le saviez pas alors voici les considérations importantes à tenir compte à ce temps-ci du printemps."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Maxime Leduc, consultant expert fourrager, signe cet article.

" Qui dit printemps, dit risque d’observer de la mortalité des prairies durant l’hiver et aussi gestion de crises pour régler la problématique. Une des stratégies pour gérer cette crise est l’utilisation de la technique du sursemis. Alors, voici les différentes techniques de sursemis à la portée des producteurs selon les différents moments de l’année."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

Jean-François Lemay, expert spécialisé en production laitière chez Sollio Agriculture, signe cet article de la chronique Expert Fourrager.

" Tout le monde est au courant que le marché de la protéine et de l’énergie a explosé ces dernières années. Pour les producteurs ayant des animaux à nourrir, le coût des intrants ira probablement en augmentant. Conséquence, les liquidités seront encore moins bonnes.

Comment faire alors pour baisser les factures de concentrés? Pour contrer ces hausses, le meilleur levier sur une entreprise agricole, c’est de se pencher sur la récolte de fourrages de qualité afin de réduire le montant des dépenses."

Cliquer ici pour consulter l'article complet

C'est Roselyne Gobeil qui a eu l'honneur de rédiger le premier article de la saison, pour la Chronique Expert Fourrager, dans le Bulletin des agriculteurs.

Elle nous fait donc un tour d’horizon de la survie des champs de foin de la province.

Cliquer ici pour consulter l'article complet