Sites de démonstration

Au Québec, ce sont 6 fermes qui vous permettent de voir en action les principes de la gestion avant-gardiste des pâturages et de connecter avec ceux qui la mettent en oeuvre pour découvrir des moyens de l’appliquer dans votre propre entreprise.

Consultez notre calendrier d’événements pour connaître les prochaines activités à la ferme ou communiquez avec nous pour entrer en contact avec eux : paturage@cqpf.ca

  • Domaine La Balzane, Saint-Simon, Montérégie
  • Ferme Brylee, Thurso, Outaouais
  • Ferme Lafontaine-Noël, Dupuy, Abitibi
  • Le Paysan Gourmand, Saint-Félix-de-Kingsey, Centre-du-Québec
  • Ferme Simpson senc, Saint-Cyrille-de-Wendover, Centre-du-Québec
  • Ferme Ticouapé, Saint-Félicien, Lac-St-Jean

 

Ferme Brylee, Thurso, Outaouais

Source

Contexte du site
À propos de la localisation

La Ferme Brylee est située en Outaouais, au coin de l’autoroute 50 et de l’autoroute 317 à Thurso, au Québec.

À propos de la ferme

La ferme est gérée par Brian Maloney, Lise Villeneuve et Kim Maloney. Poursuivant la tradition de prendre soin de la terre et des animaux comme les générations avant lui, Brian est le "gars d’idées", toujours à la recherche de nouvelles façons d’innover et de diversifier les revenus de l’entreprise. Lise est la « cuisinière de l’endroit » et offre des repas à la ferme. Kim a grandi à la ferme et a toujours eu une passion pour l’agriculture. Elle s’occupe des activités quotidiennes de la ferme, de la commercialisation et de la vente de viande.

Leur mission est de protéger leurs terres et leur environnement pour les générations à venir tout en produisant des viandes de grande qualité. Ils offrent des services de qualité supérieure de façon saine et naturelle pour les gens qui respectent ce qu’ils font. Et, bien sûr, être bien récompensés pour leur travail et s’amuser tout en le faisant.

L’objectif d’une gestion avant-gardiste des pâturages

Pour produire de la viande de haute qualité avec des animaux en santé, il faut qu’ils se nourrissent d’aliments de haute qualité produits par un sol en santé.

Nos animaux sont élevés sans hormones et sans antibiotiques.

Nous utilisons un système de pâturage rotatif. Nos animaux sont déplacés vers un nouvel enclos de pâturage toutes les quatre heures. Ils obtiennent ainsi une alimentation diversifiée et ne consomment jamais une quantité d’herbe trop grande, ce qui pourrait entraver la repousse. Les animaux ne mangent donc que la partie supérieure de la plante, ce qui laisse le système racinaire en place et permet à cette dernière de repousser à temps pour la prochaine rotation.

Nous utilisons un système de pâturage rotatif pour nos moutons et les déplaçons une fois par jour. Nous leur permettons ainsi d’avoir une alimentation diversifiée et de l’herbe fraîche tout en réduisant les risques liés aux différents parasites.

Notre agneau est nourri exclusivement d’herbe. Ils sont élevés sans hormones et sans antibiotiques et nous ne leur donnons aucun grain.

Ce système permet à nos animaux de profiter d’une saison de pâturage plus longue.

Pour nous, l’élevage de bétail ne peut se faire que lorsque la terre et les animaux sont exploités dans une optique de développement durable et en harmonie avec la nature.

 

Ferme Lafontaine-Noël, Dupuy, Abitibi

Source

Contexte du site
À propos du lieu

La Ferme Lafontaine-Noël est située dans le nord-ouest du Québec, à 25 km au sud du 49e parallèle, près de la frontière ontarienne. La région de l’Abitibi-Ouest est reconnue pour ses élevages de bovins de boucherie. En raison de son climat nordique, elle est plus favorable à la culture de fourrages et de pâturages.

À propos de la ferme

La Ferme Lafontaine-Noël est la propriété d'Éric Lafontaine, Hélène Noël ainsi que Corine Lafontaine. Corine est la 4e génération, qui s’est jointe à l’entreprise en 2018.

La ferme fêtera son 100e anniversaire en 2024. Le grand-père d’Éric a défriché la terre, et la production bovine s’est installée en 1985 lors du retour d’Éric à la fin de ses études. À ce moment, le troupeau comptait 60 vaches, pour continuellement augmenter et se stabiliser à 350 vaches en 1997.

Les bouvillons sont semi-finis à un poids de 750 lbs. Les femelles de remplacement proviennent du troupeau et un groupe de celles-ci est vendu annuellement. Nous élevons aussi à forfait un groupe de bouvillons en finition à l’herbe.

Les avantages des pâturages en rotation sont multiples : meilleure gestion des parasites, plus grande résilience aux changements climatiques et un plus grand rendement.

Apprendre sur les pâturages en rotation

Il y a 25 ans, les pâturages en rotation étaient présents sur 10 à 15 acres. Le nombre de parcelles augmente d’année en année. Cette progression fait suite à l’information reçue des agronomes du Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), d’autres collègues éleveurs, des articles parus dans The Canadian Cattlemen et des résultats concluants observés de cette gestion des pâturages.

L’objectif des pâturages en rotation

Nous sommes heureux de pouvoir contribuer au développement du secteur en donnant la possibilité aux producteurs de s’inspirer de ce qui fonctionne bien chez nous. Nous visons à subdiviser encore plus de parcelles pour faciliter le pâturage en bandes, avec un maximum de deux à trois jours de paissance, en laissant des résidus et en réduisant le temps nécessaire. Notre objectif est d’améliorer les systèmes racinaires des plantes et la biologie/composition de nos sols.

Remerciements

Corine : Directrice à l’Union des producteurs de bovins de l’A-T, Syndicat local UPA A-O, Club des entrepreneurs de bovins de l’A-O.
Hélène : Administratrice SADC A-O.  
Éric : Administrateur du Comité consultatif agricole UPA A-T.

 

Le Paysan Gourmand, Saint-Félix-de-Kingsey, Centre-du-Québec

Source

Contexte du site
À propos du lieu

Le site démo du Paysan Gourmand est situé à Saint-Félix-de-Kingsey, sur une ferme de production bovine à l’origine.

À propos de la ferme

Le Paysan Gourmand est la propriété de Jacob et Rosemarie Morin. Ils croient fermement à l’élevage de la viande de bœuf la plus saine et la plus savoureuse. C’est pourquoi, depuis plus de 10 ans, notre viande de bœuf est élevée et finie uniquement dans des pâturages et du foin. Nous développons notre rêve d’une agriculture durable et locale. Les enjeux de l’agriculture font partie de notre vie et nous poussent à améliorer nos méthodes pour une agriculture durable de proximité. Nous croyons qu’il est possible d’être productifs tout en prenant soin de l’environnement. C’est important pour nous et aussi pour vous offrir des produits de qualité, frais et délicieux.

Nos vaches pâturent 365 jours par an en utilisant différentes méthodes pour optimiser leur confort et leurs performances.

L’objectif du pâturage rotatif

Ce projet vise à promouvoir le pâturage par le biais d’un événement organisé avec l’association Angus.

 

Ferme Simpson senc, Saint-Cyrille-de-Wendover, Centre-du-Québec

Source

Contexte du site
À propos du lieu

La ferme Simpson SENC est une entreprise située à Saint-Cyrille-de-Wendover, au Centre-du-Québec, qui produit des bovins de races exotiques. Le type de sol est principalement un loam sableux. Aucun drainage souterrain n’est présent. Certaines prairies ont plus de 30 ans et sont plus vigoureuses que jamais.

À propos de la ferme

Propriété de Marie-Pier Beaulieu, la ferme a timidement fait ses débuts en 2007. Elle a parcouru un parcours atypique, faisant sa place dans l’industrie bovine. Plusieurs essais et apprentissages nous ont menés à l’élevage de bovins exotiques de race Texas Longhorn et Corriente. L’entreprise tire principalement son revenu de la production d’animaux destinés à des performances de rodéo.

Apprendre sur le pâturage rotatif

Le site principal dispose d’une quarantaine d’acres de pâturage, utilisé de manière extensive au début des années 2000. C’est en 2015 que le déclic s’est fait et elle s’est rapidement tournée vers la gestion intensive des pâturages pour augmenter la productivité des champs et ainsi assurer leur pérennité. Nous nous sommes rapidement rendu compte qu’il était possible d’améliorer les rendements sans utiliser la voie traditionnelle de la charrue et du semoir.

L’objectif du pâturage rotatif

Ce projet vise à comparer deux systèmes différents : des clôtures temporaires sur 20 acres et des clôtures permanentes sur 20 acres également.